00:00 / 03:15

L'église de Saint Michel

Au coeur même de la Ville de Cuzcurrita, et faisant partie de l’ensemble architectural de la Plaza Mayor, se trouve l’église de l’Archange Saint Michel, déclarée Monument National depuis 1978. Oeuvre baroque du XVIIIème siècle, elle fut construite entre 1753 et 1766 avec des pierres de taille en grès extraites des carrières avoisinantes.

Nous sommes, sans aucun doute, face au monument du XVIIIème siècle le plus singulier et le plus spectaculaire de l’ensemble artistique du patrimoine de La Rioja. Il était complètement avant gardiste à cette époque-là de concevoir une façade courbe, preuve que sa réalisation tira son inspiration de l’architecte le plus brillant du XVIIème siècle, Francesco Borromini et de la façade de l’église de “San Carlo alle Quattro Fontane” à Rome.

Le mouvement et la courbure de la pierre sont très difficiles à obtenir, mais grâce au savoir faire des maîtres tailleurs de pierre dirigés par José de Ituño, nous pouvons encore aujourd’hui admirer un jeu de trois plans courbes, concaves sur les côtés et convexe au centre, encadrés par quatre colonnes soutenant un fronton curviligne formé par des moulures de volutes. De cette manière, les superficies concaves et convexes parviennent à transmettre la sensation de mouvement et de dynamisme typiques de l’esthétique baroque qui se prolongea en Espagne tout au long du XVIII siècle.

La Tour à trois corps qui couronne l’église est, cependant, d’un style baroque propre de la région. En fait, les similitudes sont flagrantes entre les tours de la Concathédrale de Santa María La Redonda de Logroño,  de l’église de Santa María de Briones, de l’église de Santo Tomás de Haro ou de la Cathédrale de Santo Domingo de la Calzada.

À l’intérieur de l’église, le plan est longitudinal, avec un chevet, un transept, trois nefs et un jubé. Entre les contreforts se trouvent les chapelles communicantes entre elles. Deux sacristies  adossées au chevet finissent de composer l’intérieur  de  Saint Michel. L’ancienne, du XVIIème siècle, obéit aux canons du baroque primitif  dans La Rioja, alors que la nouvelle sacristie fut construite en 1800 et est de style néo classique avec plan circulaire.

Les retables de l’intérieur furent élaborés par Miguel Antonio de Jáuregui à la fin du XVIIIème siècle. Il est intéressant de remarquer la présence d’une lanterne située derrière le retable principal, qui permettait à la lumière extérieure de pénétrer, rappelant ainsi à contre jour la silhouette de Saint Michel, trônant en haut du retable. De cette manière sont créés un effet d’optique et un jeu de lumières, propres au caractère théâtrale de la liturgie baroque. Malheureusement en 1974 un grand incendie fit rage dans l’église et détruisit le jubé, les stalles du choeur, l’orgue, le presbytère, le retable principal, une partie de la chaire et l’image gothique  de Notre Dame De Tironcillo datant du XIVème siècle.

Heureusement, on a pu sauver, grâce à l’aide des habitants de la commune, le relief de la Dernière Cène, une oeuvre hispano-flamande de la fin du XVème siècle. Un véritable joyau qui préside le maître-autel.

Naviguez dans L'église de Saint Michel ...

Déplacez la souris sur l’image et vous pouvez vous déplacer à 360º pour apprécier différents points de vue.