00:00 / 02:43

Le Bolo

Le Bolo est probablement un des lieux les plus représentatifs de Cuzcurrita, avec l’église de Saint Michel. Il s’agit d’une colline qui entoure la commune, anciennement connue sous le nom de la Côte du Rollo. Ce nom désigne aussi le monument situé sur sa crête.

El Rollo o Bolo era un elemento que antiguamente era símbolo del señorío ejercido sobre la Villa, tanto en jurisdicción civil como criminal y nombramiento de la justicia ordinaria por parte del señor de la Villa. Por esto se les llamaba señor de Horca y Cuchillo y vara alta

Le Rollo ou Bolo était un élément qui jadis était le symbole de l’autorité exercée sur la Ville, par le seigneur, tant dans le domaine juridictionnel civil et pénale que dans les affaires de justice courante  C’est pour cela qu’on l’appelait le seigneur à la corde et au couteau ou au bâton levé.

Pour y accéder, vous devez vous situer sur la place du Campillo et, en suivant les panneaux, arriver au pied de la colline, où vous attend une montée prononcée mais pas très longue, pour atteindre le point de vue le plus joli de toute la commune. Depuis en haut, vous pourrez contempler d’un côté les terres de Castille et s´étendant à l’horizon, le massif des Monts Obarenes, la chaîne de montagnes de Cantabria et le mont Toloño (le plus élevé de la chaîne). Le tout entouré de vignobles à proximité, et depuis le belvédère, vous pourrez distinguer le tracé médiéval de Cuzcurrita et la rivière Tirón le traversant telle une épine dorsale. L’église de Saint Michel et le Château des Velasco en fond avec toutes les maisons-palais, témoignent à travers l’histoire et le passage du temps du passé prospère de la Ville.

Le premier “rollo” fut un présent du roi Enriquei II de Castille et de Doña Juana , sa femme, à Juan Martínez de Rojas et María Fernández en novembre 1367,  “concédant le fief de Cuzcurrita et tout son territoire, vallées et montagnes, prés et pâturages, rivières et cours d’eau, ainsi que l’autorité sur ses frontières et vassaux, sur la justice et la juridiction du dit lieu, et le droit d’utiliser le “rollo”, la corde, le pilori ou le couteau ou quelconque autre signes de pouvoir émanant du Roi”. 

En 1865 le premier “rollo “ fut détruit par la foudre qui tomba dessus à une ou deux reprises (selon la version), et sa reconstruction coûta 166 réales de l’époque. Le monument actuel est formé par un socle et une colonne à quatre tambours de 1.80 mètre, couronnés par un cône ornemental. Sa hauteur totale est de 3,20 mètres et sur le troisième tambour figure l’inscription, “Détruit par la foudre, je fus reconstruit par la mairie en 1865”.

Nous comprenons à présent quel était le rôle de ce pilori: c’était le lieu d’exécution pendant l’époque du Moyen-Âge. Mais à partir du XVIème siècle, en Espagne, les “rollos” ont occupé exclusivement la fonction de symbole du pouvoir judiciaire des autorités dans la juridiction où ils étaient érigés..

En 1865 le premier “rollo “ fut détruit par la foudre qui tomba dessus à une ou deux reprises (selon la version), et sa reconstruction coûta 166 réales de l’époque. Le monument actuel est formé par un socle et une colonne à quatre tambours de 1.80 mètre, couronnés par un cône ornemental. Sa hauteur totale est de 3,20 mètres et sur le troisième tambour figure l’inscription, “Détruit par la foudre, je fus reconstruit par la mairie en 1865”.

Naviguez dans le Bolo ...

Déplacez la souris sur l’image et vous pouvez vous déplacer à 360º pour apprécier différents points de vue.